Quelles villes visiter en Italie

Quelles villes visiter en Italie? Cette dernière ne se résume pas à Venise, Rome et Florence, loin de là. C’est pourquoi j’ai déniché pour vous quelques petits coins malins où voyager pas cher. Tour d’horizon.

quelle ville visiter en italie

Quelles villes visiter en Italie?

Brindisi d’abord, petite bourgade des Pouilles, sur la côte adriatique, ne manquera pas de susciter l’intérêt des amoureux d’histoire et de la nature. De nombreux hôtels à Brindisi permettent de séjourner aisément dans la ville. Lieu de villégiature prisé des italiens, Brindisi abrite plusieurs vestiges et sites archéologiques d’intérêt, telles les colonnes marquant la fin de la voie Appienne, première route à avoir été pavée, ou le site d’Egnazia, à quelques kilomètres au nord, où d’importantes pièces romaines ont été découvertes. Sans compter les autres trésors de l’antiquité et du moyen-âge que renferment les trois musées archéologiques de la ville. Mais Brindisi, c’est aussi une scène naturelle étonnante, dominée par la réserve de Torre Guaceto qui héberge plusieurs espèces sauvages protégées tout en laissant les baigneurs profiter de plages parmi les plus belles de la région.

quelle ville visiter lors d'un voyage en Italie

Enfin, le tableau ne serait pas complet sans évoquer le terroir de Brindisi, dont les magnifiques paysages d’oliviers et de vignobles produisent nombre d’huiles et vins labélisés. Sans oublier la mer, superbe depuis les hauteurs et qui ravira les amateurs de poisson frais.

La Sardaigne, vous connaissez, mais connaissez-vous Olbia ? Petit Saint-Tropez à l’italienne, Olbia est un lieu de vacances privilégié. Jadis port de pêcheur tranquille sur la Costa Smeralda – la côte d’Emeraude – la ville est aujourd’hui l’emblème de la dolce vita sarde.

Desservies par un aéroport international, Olbia et sa région attirent aussi bien les plus fortunés que les voyageurs à petit budget. Les plages et villages branchés du nord de l’île sont accessibles pour une poignée d’euros depuis Corso Umberto, l’artère principale de la ville. Sous ses airs de village, Porto Cervo, à 19 km d’Olbia, est le terrain de jeu favori des célébrités, qui se rassemblent le soir venu au Billionaire’s Club de Flavio Briatore.

pour quoi visiter Olbia en Italie

Côté farniente, la plage de sable blanc de Pittulongu, à 5 km au sud vaut largement le détour. Elle fait face à l’île de Tavolara et son imposant rocher qui culmine à 564 mètres. Les visiteurs de l’île apprécient également sa plage et la cuisine du Ristorante da Tonino au coucher du soleil. Les promeneurs, eux, trouveront leur bonheur du côté de l’île de Caprera, qui appartient au Parco Nazionale della Maddalena. A moins qu’ils ne se laissent tenter par les vestiges préhistoriques d’Arzachena.

Lamezia, destination peu connue du sud de la botte, mérite d’être découverte. Nichée au cœur de la Calabre, cette petite ville coincée entre mer et montagne réserve en effet quelques belles surprises au voyageur curieux.

Au nord, le plateau de la Sila, abrite le parc national du même nom, dont les plus hauts sommets culminent à près de 2000 mètres. Idéal pour se ressourcer, le parc renferme de nombreux lacs et cours d’eau permettant la pratique de divers sports nautiques. Les environs de Lamezia cachent également plusieurs vestiges antiques, romains ou grecs ainsi qu’un temple normand.

La ville elle-même n’est pas en reste, et ne manque pas d’animation avec ses bistros et restaurants où les habitants aiment se rencontrer et dîner en milieu de soirée. La cuisine locale mêle savamment poisson et légumes séchés ou marinés. L’approdo, l’un des meilleurs restaurants des alentours vous fera découvrir ses spécialités locales à base de thon ou d’espadon.

Si vous êtes tentés par une de ces destinations, ou même un petit tour d’Italie, vous pourrez trouver des offres de billets d’avions intéressantes chez Expedia, qui renouvelle régulièrement ses promos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *